Le marché a horreur de l'incertitude ...

une phrase culte généralement entendue sur "Business-Radio", ou "Business-TV", propos d'un journaliste extrêmement sérieux qui analyse ainsi avec profondeur "la cause" de la dégringolade de la valeur d'un titre boursier.
Quel est donc ce CEO, qui a osé annoncer des prédictions floues sur les résultats de sa société ? ...
Qu'il soit sur le champs exécuté !

Le bon dirigeant serait donc celui qui délivre des résultats en ligne avec les attentes ... prédictibilité, certitude sont les vertus cardinales du manager du XXIeme siècle, coté en bourse.
"Manage the Expectations" : Il est souvent plus important de "gérer les attentes", que de délivrer des résultats !

Le long terme ou la durabilité du développement de l'entreprise passe très souvent au second plan,  ... l'actionnaire aura depuis longtemps "pris ses bénéfices", et notre CEO mercenaire aura également changé de crémerie et "pris son Bonus".
Éventuellement, s'il est habile, il pourra toujours se lancer dans une fusion, ou des acquisitions qui auront le gros avantage de générer un nuage de fumée pour les quelques trimestres à venir, en changeant le périmètre d'évaluation des résultats ou masquant l'incapacité de l'entreprise à générer une croissance organique.

Ainsi des générations de Managers ont été élevées dans le culte de la certitude et de ses multiples dieux :

Le Dieu Procédure   :

Faites 10 fois la même chose, de la même façon, dans les mêmes conditions et vous aurez 10 fois le même résultat.
La procédure devient donc l'outil n°1 de prédictibilité.
L'entreprise évolue en un temple de procédures, de développement, de production, administratives, financières, commerciales ... jalousement gardées par une cohorte de logiciels (comme SAP) ou de services (comme le Back-Office , parfois même délocalisé, loin des clients et des commerciaux).

Occupé à respecter les procédures, plus personne ne sait reconnaître les dangers ou les opportunités lorsque l'environnement change.

Le Dieu Plan :

Le résultat devant être prédictible, l'entreprise consacrera :

  • Les 6 derniers mois de l'année N, à établir LE PLAN et LE BUDGET de l'année N+1
  • Les 6 premiers mois de l'année N+1 à s'assurer que le résultat sera conforme au plan.
  • Dès Janvier , au suivi mensuel, du "CONTENGENCY PLAN" pour manager la correction des écarts au plan initial.
  • Bien entendu, on présentera ce "plan de correction" ... même s'il n'y a pas d'écart ! ...

J'exagère ? , non hélas,  je parle d'expérience.

Pire, si vos résultats dépassent le plan ... c'est que vous n'êtes pas fiable, puisque vous vous êtes trompé ... dans le plan initial.

Face au Dieu Plan ,  l'entrepreneur novateur, avec ses velléités de changement - de procédures, de produits, de marchés, de clients - (rayer les mentions inutiles), ses incertitudes de résultats de ventes, est un élément perturbateur qui doit être neutralisé.

Le Dieu Mimétisme :

Le bon manager, n'est donc pas celui qui réussit, mais celui qui n'échoue pas.
Pour ce faire la solution est très simple et consiste à "faire comme ses concurrents".

Le benchmark devient le concurrent, le but étant de faire aussi bien ou un peu mieux.


Ainsi nos "Risk-Avert" managers font tous la même chose, utilisent les mêmes études marketing, les mêmes mercuriales, font appel aux mêmes sociétés de conseils qui recyclent les mêmes études et solutions à chaque client.

Lorsque les résultats sont mauvais, il est facile d'expliquer aux actionnaires qu'on a pas fait pire que les concurrents.
Tout le monde s'est trompé, c'était donc imprévisible ... CQFD.

L'Indevol-solution : Réaliser son Déicide , vers l'Agilité et la Robustesse

Comment assurer la coexistance d'un business bien géré et d'un volant d'innovations souvent percues comme risquées et imprévisibles ?
Comment ne pas mettre en danger son entreprise en engloutissant des sommes sans fin dans des innovations qui ne rencontrent pas de clients ?
Comment, à l'inverse, ne pas mettre en danger son entreprise, en passant à côté de changements fondamentaux dans son environnement, en loupant l'innovation salvatrice ?
Comment INDEVOLUTION peut vous aider dans l'approche de votre innovation et de vos développements ?

Voir notre article : Agilité et Robustesse